Rédaction À deux doigts de la Nintendo Playstation ?

  • Auteur de la discussion Laya
  • Date de début
Laya

Laya

Administrateur
Membre du personnel
Administrateur
Ce n'est un secret pour personne, Nintendo et Sony sont deux concurrents opérant dans le monde du jeu vidéo.
Mais, comment réagiriez-vous si je vous dis qu'il y a longtemps, les deux marques étaient prête à s'allier pour former une console à deux ?



Remontons dans les années 90, à cette époque, la NES appartenant à Nintendo, comme l'indique son nom, est une des reines de cette époque avec, pour concurrence la MegaDrive déjà bien plus puissante que la NES. Nintendo visait qualité tandis que SEGA visait marketing et performance (ce qui ne les as pas empêché de faire de très bon jeux).
Voyant de quoi était capable leur console et la quantité gargantuesque (par rapport à la cartouche) de code pouvant être stockés sur un CD,
Nintendo veut entrer dans ce marché. Leur problème: s'allier à quelqu'un pour les lecteur CD...


Le partenaire fut tout trouvé ! Qui est la plus grande marque vendant des lecteurs CD/DVD ? Sony !
Un contrat fût alors rédigé principalement par Sony. Nintendo, durant ce temps, affichait clairement leurs partenariat.
La console en préparation fût alors changée pour devenir un accessoire indispensable (oui, ce n'est pas logique), elle devait se brancher
sur Super NES pour qu'on puisse y mettre des CD et pouvoir jouer à de plus grand jeux.
Alors que Nintendo n'était plus très loin de la commercialisation de la console, ils vérifient le contrat et se rendent compte qu'il y a un problème majeur : Sony à fait signer à Nintendo "Tout les jeux sortant sur cette console appartiennent à Sony et que à Sony."


Malheur! Nintendo, paniqué, brisa le contrat et fit un partenariat avec le concurrent direct de Sony, Phillips.
Nintendo, sentant venir les embrouilles, donne tout les droits de la console à Phillips sauf sur les jeux. Ainsi, la CD-I, appartenant totalement à Phillips, est cachée dans l'ombre de la Super NES. Nintendo ne fait que de la publicité pour vendre la console principale, évitant ainsi l'échec commercial. Pour Phillips, ils ont beau promouvoir leur produit, cela ne fonctionne pas.
En même temps, regardez la manette qu'il propose : 1549107035496.png
Vous allez pas me dire que c'est ergonomique ça ?


Bref, ce fût un échec. Alors que la Super NES c'est vendu à plus de 49 millions d'exemplaires, la CD-I en a vendu que 200 000 soit 0,2millions.
Sony, eux, fût dévasté par ce changement direct. Ils créèrent alors la Playstation quelques années plus tard.
 

Haut