Rédaction La fin de Google+

  • Auteur de la discussion Laya
  • Date de début
Laya

Laya

Administrateur
Membre du personnel
Administrateur
Oui, après plusieurs années, Google+ va fermer ! L'entreprise de Mountain View préfère fermer la version grand public du réseau social dont tout le monde n'avait que faire. Le risque encouru pour les utilisateurs n'était pas raisonnable.

L'API (interface entre profils et applications) de Google+ avait une faille de sécurité qui laissait les développeurs accéder à des informations indiquées "Privées" par l'utilisateur.
Ces informations, étant généralement un nom, une adresse email, un métier, un genre, ou unage, permettent de cibler les utilisateurs et de leurs refourguer des publicités visées qui lui donneront envie de cliquer.
Google affirme qu'il n'a connaissance d'aucun développeur ayant pris connaissance de bug et utilisé l'API à ces fins.
Pourtant, sa solution reste radicale mais efficace. Il faut fermer Google+.


Google le dit lui même: la fin de Google+ n’aura pas les répercussions de Cambridge Analytica sur l’entreprise de Mountain View : peu de gens utilisaient le réseau social et les développeurs ne s’y sont pas intéressés.
Google+ possède pleins d'utilisateurs, tous inactifs. Effectivement, ils ont, pour beaucoup, un compte Google car on les a obligé à en créer un pour avoir leurs comptes YouTube.
Ducoup, même avec cette faille, est-ce dangereux de traîner sur Google+? Et bien, avant sa révélation, ça ne l'était pas.
Peu de personnes active, peu de personne intéressante donc peu de développeurs près à intéresser à la faille.


Google, a tout de même corrigé le bug en mars 2018. Pourquoi fermer Google+ alors ? Car personne ne l'utilise.
Après avoir placé leur réseau social sous assistance respiratoire peu après sa naissance, Google va le débrancher. Dés août 2019, le service sera fermé. Le temps pour ceux qui ont crée des communautés sur ce réseau, et ils sont peu, déplace leur communauté ailleurs de façon à ne pas les perdre.


Par contre, pour les clients professionnels, Google conservera l'architecture de Google+, comme une sorte de "réseau social privé", déployé directement à l'intérieur des entreprises. Google affirme que plusieurs entreprise ont placés les services offert par son réseau social au cœur du fonctionnement de leur entreprise et que sa disparition causerait bien des problèmes aux applications internes des entreprises.
 

Haut